ACCUEIL>MAIRIE>Les finances>Compte administratif 2017

 

Les finances

 

Maîtriser le présent, c'est assurer l'avenir

 

 

 

 

 

COMPTE ADMINISTRATIF 2016 :


 

Ronan KERRIEN, Adjoint aux finances de la commune vous présente quelques données issues des comptes administratifs 2017 du budget principal de la commune :

 

Le chapitre des charges à caractère général s’élève à 476 937,78 €, soit une hausse de 7,03 %.
Cette variation s’explique principalement par des dépenses importantes non-récurrentes, comme le remplacement de l’éclairage de la salle des Fêtes, la réfection d’une cloche de l’église…


Les dépenses de personnel font l'objet d'un commentaire détaillé. Leur augmentation est liée, pour l'essentiel, au recrutement d’un agent en remplacement de Stéphanie JARDIN en congé d’adoption et au recrutement d’un autre agent pour traiter les demandes de CNI/Passeports.
Par ailleurs, en 2017, il y avait quatre ATSEM à l’école maternelle pendant sept mois contre cinq mois en 2016. Les autres mouvements de personnel sont également évoqués.
Monsieur KERRIEN rappelle que le Conseil Municipal a acté pour 2018 le principe d’une création de poste pour un responsable des services techniques.
En outre, le transfert de la compétence « eau et assainissement » au 1er janvier 2018 ne s’est pas traduit par la transmission de l’ensemble du personnel : seul 1 agent sur 2,5 a été repris par Dinan Agglomération.
Les dépenses de personnel vont donc inéluctablement s’accroitre à l’avenir et peser sur la section de fonctionnement du budget principal de la collectivité.

 

Concernant le chapitre des charges de gestion courante, la majorité des dépenses est assez bien connue à l'avance (participation à la scolarisation d’enfants en CLIS, au contingent du SDIS et à l’OGEC). L'article relatif aux subventions aux associations est détaillé en annexe pour mettre en évidence les principales subventions.

 

S'agissant des charges d'intérêts, elles sont, sans surprise, en baisse ; l'encours de la dette diminuant en l’absence de nouvel emprunt depuis 2002.

 

Le total des dépenses de fonctionnement, en augmentation de 73 506,37 € (+4,24%), s’établit à 1 808 632,04 €. Il est nettement inférieur à celui des recettes de la même section, en augmentation de 606 955,05 € (22,27 %), arrêté à un montant de 3 332 286,96 €. Cette hausse est due au transfert de l’excédent du budget annexe eau et assainissement pour un montant de 592 750,69 €.

 

En conséquence, l'autofinancement brut dégagé au titre de l'exercice 2017 s'élève à 1 523 654,92 €, ramené à 930 904 € (- 6 %), hors transfert de l’excédent du budget annexe eau et assainissement. Cet excédent de fonctionnement masque pourtant des « déficits », au niveau des services périscolaires. C’est ainsi que le résultat 2017 du restaurant scolaire est déficitaire de 45 153,75 € et celui des Temps d’Accueil Périscolaire est déficitaire de 41 529,78 € pour l’année scolaire 2016-2017.

 

A l’excédent de fonctionnement propre à l’exercice 2017, il convient d’ajouter l’excédent reporté en provenance de l’exercice 2016, soit 1 257 904,38 €, ce qui génère un excédent de fonctionnement cumulé de 2 781 559,30 €.

 

L’exécution du budget d'investissement se traduit par 1 140 486,52 € de dépenses nouvelles.
Monsieur KERRIEN détaille les principales réalisations 2017 :
- L’aménagement de la liaison douce entre les zones d’activités et la gare ferroviaire.
- La maîtrise d’œuvre pour l’extension, le réaménagement et la mise en accessibilité de la mairie.
- La maîtrise d’œuvre pour le projet de construction d’une salle de tennis avec deux courts et des équipements annexes.
- La réfection des pavés et des bordures de la Place Du Guesclin.
- La réfection de chemins d’exploitation.
- L’acquisition de nouvelles décorations de Noël, notamment d’une structure pour la Place Du Guesclin.
- Le ravalement de l’église et la réfection des joints des murs.
- L’acquisition d’une nouvelle tondeuse pour les services techniques.

 

Ce montant est supérieur à la moyenne des investissements depuis 2008. Cela s’explique par la concrétisation des nombreuses études lancées au début du mandat.

 

Les recettes d'investissement sont essentiellement représentées par les dotations et réserves (FCTVA 2017, excédents de fonctionnement capitalisés), complétées de quelques subventions publiques (liées notamment au contrat de territoire avec le département).

 

Le résultat de la section d'investissement fait apparaître un besoin de financement de 506 341,14 €.
Ce besoin de financement, corrigé des restes à réaliser en dépenses et en recettes, s’élève à 985 523,34 €. Il pourra être intégralement couvert par l'affectation d'une partie de l'autofinancement dégagé en fonctionnement, ce qui permettra de reporter 1 796 035,96 € en excédent de fonctionnement au budget primitif 2018.

3. Eléments relatifs à l'endettement de la commune :

Au 31/12/2015 : 738 316,81 €, soit environ 246 € par habitant
Au 31/12/2016 : 650 699,45 €, soit environ 217 € par habitant

Au 31/12/2017 : 559 544,21 €, soit environ 187 € par habitant

 

4. Conclusion :

En complément de l’examen du résumé de ces données financières du budget principal, je tiens à souligner que :
- l'exécution de notre budget de fonctionnement est conforme à nos prévisions budgétaires

- les excédents dégagés au titre du budget de fonctionnement sont systématiquement affectés à la réalisation d’opérations d’investissement

- les dépenses d'investissements réalisées au cours de l'exercice 2017 sont supérieures à celles effectuées habituellement.

- l’endettement de la commune reste limité

 

Vous pouvez comparer les données financières de la commune de BROONS avec celles de strate de population équivalente en vous rendant sur le site :

 

http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.php